chats thaïlandais

Les chats thaïlandais – les races indigènes

La culture féline thaïlandaise est suffisamment importante pour que tout amateur de chats se frotte les mains de joie. Depuis les nombreux chats errants jusqu’aux chats des temples, en passant par les races de chats fièrement indigènes, il y en a pour tous les goûts dans la communauté féline thaïlandaise. Le folklore thaïlandais et les cérémonies entourant les chats peuvent être tout aussi fascinants que les chats eux-mêmes.

Les thaïlandais ont un grand respect pour les félins. Certains bouddhistes croient que les chats sont des créatures sacrées, affirmant que l’âme incarnée dans un chat est dans son état final avant d’atteindre le nirvana.

Selon des sources telles que le Tamra Maew, un recueil de poèmes sur les chats écrit par des moines bouddhistes il y a plus de 300 ans, il existait autrefois 23 races originaires de Thaïlande, dont beaucoup étaient considérées comme porteuses de chance, tandis que d’autres étaient plutôt des mauvais présages.

Tamra Maew
illustration du Tamra Maew

Depuis le règne du roi Rama V, les chats thaïlandais ont été popularisés dans le monde entier, et de nombreuses races modernes retracent leurs gènes jusqu’au pedigree thaïlandais.

Sur les vingt-trois races de chats d’origine, dix-huit ont disparu, et les cinq races de chats thaïlandais restantes luttent pour leur survie. Les cinq races de chats, considérées comme des trésors nationaux, sont lentement ramenées du bord de l’extinction grâce à des passionnés de chats et à une prise de conscience sociale accrue de la situation critique de ces chats.

Les chats thaïlandais – Quelles sont les races indigènes ?

Suphalak

Également connue sous le nom de Thong Daeng, cette race naturelle est apparue pour la première fois dans le Tamra Maew ; la race était décrite comme rare et magnifique, comparée à la rareté et à la valeur de l’or, insinuant que quiconque possède ce chat deviendrait riche. Selon la légende, lorsque le roi de Birmanie a pris connaissance de l’existence du chat Suphalak après la fin de la guerre birmano-siamoise, il a ordonné à ses hommes de ramener en Birmanie tous les chats correspondant à la description. (une légende utilisée aujourd’hui pour expliquer la rareté du chat).

Les éleveurs thaïlandais travaillent avec des universités pour utiliser la reproduction sélective basée sur l’ADN afin de tenter de ressusciter la race originelle.

Lorsqu’ils sont au soleil, leur pelage émet généralement une teinte presque rougeâtre. À la lumière normale, la couleur tend vers le chocolat foncé. La couleur de leurs moustaches est également brune, et le cuir du nez est de couleur brun rosé et leurs yeux sont d’un jaune vif à doré.

chat thaïlandais - Suphalak

Wichien Maat

Plus connue sous le nom de chat siamois, dans le passé, les Thaïlandais aimaient l’avoir dans leur maison car ils pensaient que cette race de chat leur porterait chance. C’est pour cette même raison que ces chats étaient à l’origine élevé dans les temples bouddhistes, certaines sources affirmant qu’ils étaient réellement vénérés.

Les chatons naissent blancs ou crème et développent plus tard les points foncés (oreilles, face, pattes et queue) caractéristiques de la race. La couleur et le motif de la robe sont des caractéristiques génétiquement récessives, c’est-à-dire qu’aucune de ces caractéristiques n’apparaît dans la descendance immédiate d’un Siamois accouplé avec une autre race. Ces points foncés sont des manifestations d’albinisme sensible à la température, dans lequel le pigment noir, l’eumélanine, un type de mélanine, est concentré dans les extrémités du chat.

Chat thaïlandais - Wichien Maat

Korat

Le Korat, connu sous le nom de “chat porte-bonheur”, est l’une des plus anciennes races de chats au monde.

Ce chat est considéré en Thaïlande comme un symbole de chance, de fertilité et de récolte abondante. Pour ces raisons, le chat n’était jamais acheté, mais seulement offert par paires – surtout aux jeunes mariés, pour qui c’était le symbole d’un long et heureux mariage.

Le Korat est un petit chat à la carrure robuste et forte et à l’expression vive et alerte. Ses grands yeux proéminents, verts ou ambrés, amplifient l’expressivité de cette race.

Le pelage court et simple a des poils qui sont d’un bleu clair à la racine, puis qui s’assombrissent et se terminent par une pointe argentée, produisant un effet de halo. Contrairement à certaines races, la robe a sa couleur bleu argenté dès la naissance des chatons.

Chat thaïlandais - Korat
14568348 – korat domestic cat the amber eyes cat looking at camera

Khao Manee

Traduit par “pierre blanche” ou “œil de diamant”, cette race est issu d’un programme d’élevage royal en Thaïlande. Le chat Khao Manee est célèbre pour ses yeux de couleur étrange, représentés sur de nombreuses peintures dans certains temples de Thaïlande. Ses caractéristiques rares étaient associées à la chance et, à l’origine, et pour cela, ils étaient gardés et élevés exclusivement par des membres de la famille royale du royaume du Siam.

Au XIXe siècle, on croyait fermement que tout foyer possédant ce chat bénéficierait d’une longue vie honorable.

C’est à la fin du XIXe siècle que le roi Rama V a lancé un programme d’élevage royal secret avec neuf chats Khao Manee, qui sont restés protégés au sein du palais royal pendant des générations. À l’époque, la peine encourue pour le vol d’un des chats royaux était la mort. La première reproduction du chat en dehors de la Thaïlande a eu lieu en 1999, ce qui signifie que le Khao Manee a été exclusif à la Thaïlande pendant de nombreuses années.

Les caractéristiques remarquables de ce chat sont ses poils blancs courts, son corps et ses pattes longs, son visage en forme de cœur, son grand front plat, ses oreilles droites, son nez court et ses yeux ovales. La couleur de ses yeux peut être jaune, bleue ou les deux. Ceci dit, dans le passé, les Thaïlandais croyaient que c’était le chat de Dieu et que si vous l’aviez dans votre maison, il donnerait du succès à son propriétaire et lui porterait chance – un chat porte-bonheur en général.

Chat thaïlandais - Khao Manee
Photos: @sis.twins/Caters News

Konja

Le Tamra Maew compare le chat Konja au Singha – lion mythologique thaïlandais – en raison de la démarche élégante de la race, semblable à celle d’un lion. Selon le texte, le Konja original avait la langue, les yeux, les dents et les griffes noirs, bien que les experts pensent aujourd’hui que cette description pourrait être due à un problème médical ou à un parasite. Le Konja originel avait également une bande blanche qui s’étendait sous le menton et le long du ventre, alors qu’aujourd’hui, il est entièrement noir, souvent confondu avec un chat de Bombay.

Le Konja aux yeux d’or est toujours présent dans de nombreux temples, et l’on croit toujours que le fait de nourrir ce chat vous portera chance.

Chat thaïlandais - Konja

Et vous ? Pour apporter la chance et le bonheur dans votre foyer, quelle race de chats thaïlandais choisiriez-vous ?

Laisser un commentaire

MENU DE LA BOUTIQUE

Catégories