Les plats thais les plus étranges

Les vers, les scorpions, les tarentules et les grillons frits font partie des aliments thaïlandais les plus exotiques qui se retrouvent dans le ventre des voyageurs les plus courageux, mais ne sont pas étranges.

En réalité, il existe des plats qui pourraient franchement beaucoup plus vous surprendre. De la cervelle rôtie aux pieds de poulets braisés, la Thaïlande a aussi d’obscures recettes locales. Voici selon moi, les plats les plus “audacieux” (pour être poli) que l’on puisse trouver en Thaïlande.

Riz gluant au sang de porc cuit à la vapeur

A première vue, Khao Ngiao ne ressemble pas à ce que vous considéreriez comme de la nourriture thaïlandaise bizarre. À la première bouchée, Khao Ngiao n’a peut-être pas non plus un goût bizarre. Cependant, le riz brun violacé foncé est en fait cuit à la vapeur avec du sang de porc. Il fait partie des plats plus rares du nord de la Thaïlande et est généralement servi enveloppé dans une feuille de bananier.

La mixture riz et sang avant la cuisson
Le même riz après la cuisson

Salade épicée d’oeufs de Limule

Si en Amérique du sud, les habitants donnent les limules à manger à leurs cochons, en Thaïlande, ils consomment les œufs et la chair, bien que la législation internationale protège cet animal. Ce n’est pas par raffinement culinaire, mais plutôt pour ses propriétés “aphrodisiaques” car les limules sont connues pour être aussi “les crabes des amoureux”.

Particulièrement populaire en Issan, les œufs de limules sont assaisonnées comme pour un Somtam ou pour une salade épicée.

Cervelle de porc rôti

En France, nous avons la cervelle de mouton, ici ils ont plutôt la cervelle de porc. C’est un plat comestible et assez étrange qui se trouve majoritairement dans le nord de la Thaïlande. Dans un premier temps, la cervelle est assaisonnée de pâte de crevettes, de citronnelle, de piments séchés et d’autres herbes thaïlandaises, puis est ensuite enveloppée dans des feuilles de bananier et grillée, car le charbon donne au plat un arôme de terre.

Crevettes crues et frétillantes

Personnellement, je ne suis vraiment pas adepte de manger des animaux vivants, mais ce n’est pas mon pays et ce n’est pas à moi de remettre en question les goûts et traditions.

Les crevettes vivantes utilisées dans ce plat issu encore une fois de la région Issan, sont minuscules et translucides, elles sont aussi appelées “krills”. Elles sont assaisonnées avec de la sauce de poisson, du jus de citron vert, du sucre et des piments. Parfois, on ajoute aussi du poisson mariné, du porc, etc… Comme les crevettes sont encore vivantes, elles sautent et dansent littéralement dans votre bouche, d’où leur nom.

Oeufs de fourmis rouges crus

Comme les autres plats ci-dessus, ce plat est originaire du nord de la Thaïlande et toujours très populaire. Ces œufs croquants sont consommés aussi bien crus que cuits. Les œufs de fourmis rouges crus sont mangés soit dans une salade épicée aux herbes, soit avec une omelette. Aujourd’hui, les œufs de fourmis sont considérés comme un met raffiné et font parti des ingrédients rares et relativement cher.

Parmi tous ces plats ci-dessus, quel est celui que vous aimeriez goûter et celui que vous ne goûteriez pas pour tout l’or du monde ?

“L’alimentation est une activité centrale de l’humanité et l’une des marques les plus significatives d’une culture” Mark Kurlansky


A lire aussi : Mes 10 plats thaïlandais favoris


Envie de goûter des insectes ? Découvrez le site Insectescomestibles.fr


Restez en contact avec Kaomoon en suivant notre page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU DE LA BOUTIQUE

Catégories