temple thai majestueux

couleurs vives et brillante du temple

Quelques notions d’architecture thaïlandaise

La Thaïlande accueille des touristes du monde entier et démontre sa diversité à travers la culture, l’art et la nature et l’architecture.

Les antécédents culturels et historiques de la Thaïlande en ont fait un pays aux contrastes étonnants, où la diversité forme un tout cohérent. Avec ses couleurs vives, ses riches ornementations et ses toits à plusieurs niveaux, l’architecture des temples et des palais Thaïlandais est immédiatement identifiable. Il mélange les influences des styles architecturaux indien, khmer, birman et chinois, mais il a évolué pour devenir une expression distincte de la culture thaïlandaise.

Influences de l’architecture thaïlandaise

La Thaïlande accueille des touristes du monde entier et démontre sa diversité à travers la culture, l’art et la nature. Cependant, quand les touristes visitent les temples magnifiques du pays, ils associent majoritairement la culture Thaïlandaise au bouddhisme. Bien sûr, il représente 95% de la population, mais les 5% qui pratiquent d’autres religions ont aussi laissé leurs empreintes artistiques dans tout le pays.

Ancienne architecture de temple

Les quatre principales religions – bouddhisme, islam, christianisme et hindouisme – peuvent exister pacifiquement, grâce à la tolérance du pays et au soutien constant de la monarchie, qui dure depuis des siècles. De plus, il n’existe pas de religion d’État obligatoire, mais plutôt un état de liberté religieuse. Avant l’établissement de la Thaïlande en tant que Royaume, le pays avait déjà été influencé par ses voisins de manières religieuses et culturelles. L’empire khmer au nord-est, les hmong qui se sont installés à l’est du Myanmar, et l’empire Sri Vijaya au sud de la péninsule malaise. Tous ces empires, qui étaient déjà, à l’époque, sous l’influence de l’Inde, ont apporté leur culture au peuple thaïlandais, qui était originaire du sud-ouest de la Chine et s’était installé pour construire le premier royaume à Sukhothai. Ces influences se retrouvent dans l’architecture.

L’architecture des temples

Un temple bouddhiste thaïlandais est un ensemble de bâtiments religieux et d’autres éléments (incluant les arbres et les points d’eau), entouré d’un mur, et avec au moins une porte. Les bâtiments principaux sont l’Ubosot ou Bot (salle d’ordination), le Chedi ou Stupa (tour reliquaire) et le Viharn (salle d’enseignement).

2 sublimes nagas devant un temple
Photo by icon0.com from Pexels

Les temples les plus connus se trouvent à Bangkok et reflètent le style “Rattanakosin” de la dynastie Chakri (de la fin du 18ème siècle à nos jours). Quiconque a visité Chiang Mai, Sukhothai ou Lopburi, aura vu une bien plus grande variété de styles de construction et de décoration de temples.

Chedi

Appelée aussi stupa, c’est une structure conique ou en forme de cloche d’or. Les chedis contiennent habituellement soit une relique que l’on croit provenir du Bouddha, comme un os, soit les cendres d’une famille royale ou de moines décédés. Les temples ont toujours au moins un chedi en hommage à Bouddha, mais souvent, ils en ont plus. Le temple Wat Pho en a ainsi 91.

Nagas

Ce sont des serpents mythiques qui ont gardé Bouddha pendant sa méditation dans la forêt lorsqu’il était dans le nord de l’Inde. Ils apparaissent souvent sur les mains courantes aux entrées des temples. Vous verrez aussi des nagas ornant les toits des temples.

Yakshas 

Ce sont des gardiens, des guerriers géants qui repoussent les mauvais esprits, ces statues à l’allure féroce ont des visages peints aux couleurs vives, avec des crocs et des yeux grands ouverts.

Un yaksha devant un temple
Photo by Magda Ehlers from Pexels

Lotus 

C’est un symbole de la perfection et de la transcendance religieuses. La fleur de lotus apparaît le plus souvent lorsque le Bouddha est assis, méditant dans la position du lotus. Le lotus orne souvent les portes et les colonnes des temples. Selon le bouddhisme le cœur de chaque personne est comme un lotus non ouvert, qui fleurit après avoir atteint l’illumination.

Ubosot 

La salle de prière la plus sainte du temple, où les moines sont ordonnés. Il n’est pas relié à d’autres bâtiments et est marqué par huit pierres ressemblant à des feuilles de bodhi (Bouddha a atteint l’illumination sous un arbre de bodhi).

Viharn (salle de réunion)

Un viharn ressemble à l’ubosot, sauf qu’il n’est pas entouré des pierres séma. A l’intérieur du viharn, des images du Bouddha sont conservées. A l’origine, les viharns ont été construits pour fournir un abri aux moines itinérants pendant la saison des pluies.

magnifique exemple de temple bouddhiste
Photo 3 by icon0.com from Pexels

Les habitations traditionnelles thaïlandaises

La maison sur pilotis est un aspect important de l’architecture traditionnelle thaïlandaise. Comme le nom l’indique, c’est l’élévation du bâtiment sur pilotis, le plus souvent à hauteur de tête. L’espace sous la maison est utilisé pour le stockage, l’artisanat, le repos pendant la journée et parfois pour le bétail. Les maisons ont été construites en raison du fait que de nombreux villages thaïlandais sont centrés autour des rivières et des canaux, et sont sujets aux inondations pendant la saison des pluies. Les habitudes de construction et de vie des Thaïlandais sont souvent basées sur des croyances superstitieuses et religieuses. Beaucoup d’autres considérations telles que les matériaux disponibles localement, le climat et l’agriculture ont beaucoup à voir avec le style.

exemple de village traditionnel thai
Image parHoney Kochphon Onshawee de Pixabay

Les maisons thaïlandaises sont faites d’une large variété de bois et sont souvent construites assez rapidement, car les panneaux de bois préfabriqués sont construits à l’avance et assemblés sur place par un maître constructeur.

De nombreuses maisons sont également construites en bambou, un matériau qui se trouve facilement et qui ne nécessite pas l’intervention de constructeurs professionnels. La plupart des maisons sont d’abord des maisons unifamiliales et lorsqu’une fille se marie, une maison supplémentaire est construite sur place pour accueillir sa nouvelle famille.

Une maison traditionnelle est généralement construite sous la forme d’un ensemble de pièces physiquement séparées, disposées autour d’une grande terrasse centrale. Une zone au milieu de la terrasse est souvent laissée ouverte pour permettre la croissance d’un arbre à travers la structure, offrant ainsi une ombre bienvenue. L’arbre choisi est souvent fleuri ou parfumé.

Architecture moderne thaïlandaise

En arrivant aujourd’hui dans la ville de Bangkok, il est immédiatement évident que la Thaïlande a également adopté des styles architecturaux modernes. Des gratte-ciel en plein essor, des centres commerciaux de grande envergure et des conceptions d’avant-garde constituent le paysage urbain de la capitale, avec de nombreux bâtiments construits pendant le boom économique des années 80 et 90.

Photo by Andreas Brücker on Unsplash

Malgré l’évolution vers la modernisation, on constate également un regain d’intérêt pour la préservation de l’architecture historique et des résidences en Thaïlande, dont certaines sont restaurées avec respect dans des hôtels et des musées, comme la maison musée Jim Thompson ou le Suan Pakkad Palace. Des villes comme Bangkok sont donc un mélange fascinant d’ancien et de nouveau, montrant les influences des tendances modernes et de la technologie, ainsi que des exemples des traditions architecturales thaïlandaises.

Et vous ? Vous en pensez quoi ?