Disque retro luk thung

La musique Thaïe, Luk thung et Mor lam

Les premiers groupes de musique thai s’appelaient piphat et comprenaient des instruments à vent et à percussion, à l’origine,  pour accompagner le théâtre traditionnel et les rituels religieux. Tout comme la musique classique en Europe à l’époque, le piphat était généralement réservé  et apprécié par les classes supérieures. Cependant, cela n’a pas empêché les paysans d’utiliser leurs instruments locaux pour créer leurs propres styles musicaux. C’est ce qu’on appelle souvent la musique folklorique.

Il existe deux grands genres de musique thaïlandaise : le luk thung (ลูกทุ่ง) et le mor lam (หมอลำ)

Le Luk Thung

Le terme luk thung pourrait grosso modo se traduire par “chant d’un enfant des champs”, puisqu’il fait généralement référence à la vie quotidienne des pauvres des campagnes thaïlandaises. Ce style de musique s’est développé au début du XXe siècle et a gagné en popularité dans les années 1960. Pour beaucoup de personnes, c’était la meilleure façon de gagner l’argent. Même les enfants chantaient ou jouaient d’un instrument dans un groupe pour aider leur famille. Ce genre de musique n’était pas seulement un divertissement, mais aussi un mode de vie pour beaucoup. Bien que la musique ait évolué, elle a toujours ce même rôle dans certaines provinces reculées.

Récemment, le Luk Thung a connu un retour en force. Et cette popularité retrouvée pourrait venir du fait que les thaïs sont las d’écouter de la musique aux influences occidentales et sont également fiers de cette musique authentique qui fait partie du patrimoine national.

Le Mor Lam

De toutes les musiques thaïlandaises, c’est celle que l’on entend le plus souvent, dans les bus, les festivals, les taxis. Le Mor lam, basiquement, c’est un chanteur qui interprète des poèmes et en étant accompagné par un khaen (un instrument entre la flute et l’harmonica). C’est similaire au rap aujourd’hui, en ce sens que les mots sont plus importants que la mélodie. Cela se caractérise par une voix rapide, rythmée et une touche funk aux percussions. Les mélodies quand à elles sont simples et s’adaptent à la tonalité des mots du poème interprété. Aujourd’hui, les groupes de Mor lam incluent des instruments électriques.

Mor lam a été introduit au Siam aux XVIIIe et XIXe siècles lorsque le royaume a commencé à étendre son influence sur le Laos et ce qui est aujourd’hui la région nord-est de la Thaïlande. En 1865, les représentations de mor lam furent interdites et blâmées pour leurs caractères subversifs. Mais comme les gens d’Isaan ont émigré à travers tout le pays, ils ont apporté leur musique avec eux et cela a permis au Mor lam d’atteindre des sommets de popularité dans les années 1970 et 1980.

Quelles sont les musiques thai que je préfère ?

Depuis bientôt 7 ans en Thaïlande, j’en ai entendu des musiques ! Je dois bien avouer que la « sauce » n’a pas pris tout de suite. Que ce soit les chants, les instruments étranges … au départ, je n’étais pas un grand fan. Puis tout doucement, mon oreille s’est habituée et je me suis surpris à reprendre des airs en sifflotant.

Quelle est la toute première musique thai pour laquelle je me suis dit, « tiens c’est intéressant, qui chante » ?

A ce moment-là, j’étais dans un taxi et j’allais à l’immigration pour faire faire mon visa. J’ai alors demandé au chauffeur, dans un thaï plus qu’approximatif, qui était l’interprète, et il m’a répondu : Pumpuang.

Et depuis, lorsque je voyage en Thaïlande, j’aime écouter cette chanson, elle me fait aussi voyager.

Les deux chansons qui suivent je les ai découvertes grâce à mes collègues thaïlandais lorsque j’étais enseignant dans une école publique. Ils m’avaient à l’époque beaucoup aidé à comprendre la culture thaïlandaise et entre autre la musique. Ils étaient amusés de voir comment je réagissais à ce qu’ils me faisaient goûter et écouter.

La 1ère musique est une version funk qui parle du festival de Loy krathong, ce qui est assez original quand on y pense. Imaginer une version funk dédiée au carême.

La 2ème est plus symbolique, il s’agit de la chanson que les élèves chantent lors de la journée des enseignants. Tous les élèves de l’école sont réunis et chantent ensemble cette chanson pour exprimer leur respect aux professeurs. J’en garde un très bon souvenir et c’est pourquoi je la met dans la liste.

Revenons maintenant à des musiques plus festives et entrainantes. Celle qui suit, je l’ai écouté la première fois dans un restaurant mukata où il y avait des enfants qui dansaient. Il faut dire en effet que le rythme ska est assez entraînant. Ensuite lorsque j’ai vu le clip dans les rues de Bangkok, j’ai souri ! C’est vraiment la musique thai que les jeunes écoutent aujourd’hui !!

La musique qui suit est un hymne à Phuket, ville du paradis. Le rythme, les couleurs, les sonorités … cela me donne envie d’y aller !

Celle-ci évoque le retour des thaïs qui travaillent à Bangkok, dans leurs îles natales. J’ai toujours aime le reggae, les îles et la Thaïlande … c’est donc tout naturellement que je l’inscris dans ma liste.

Pour finir, un petit clin d’oeil à des français (le groupe Limousine) qui sont venus en Issan pendant 6 mois, s’immerger et découvrir la musique thai et plus spécifiquement, le Mor lam. Ils ont ensuite sorti un album qui est le résultat de la fusion de toutes leurs influences et je le trouve plutôt réussi. Quand le jazz, l’électro et le Mor lam se rencontrent …

Laisser un commentaire

MENU DE LA BOUTIQUE

Catégories