tam boon

Qu’est-ce que “tam boon” signifie pour les thaïlandais ?

J’avais envie de parler de cette tradition bouddhiste depuis un certain temps, alors voilà je me lance. Je suis allé de nombreuses fois dans des temples pour accompagner ma copine, pour assister à des funérailles, des mariages… ou même assister à des cérémonies à domicile pour faire bénir une maison, une voiture, … et même si cela reste assez éloigné de ma culture, je suis toujours fasciné par ces traditions. Et je me suis souvent posé la question : Que signifie Tam boon exactement ?

Pour les Thaïlandais, il existe deux sortes de karma : le bon ( boon/ บุญ) et le mauvais (bap/ บาป). Le bon karma s’accumule et lorsque vous faîtes de bonnes actions, tam boon/ ทำบุญ, vous accumulez du bon karma dans votre compte de vie. Et plus vous faîtes de tam boon/ ทำบุญ plus vous aurez de chance de pouvoir rester au “paradis”( Sawan / สวรรค์). Par conséquent, vous pouvez également accumuler du mauvais karma (tam bap/ ทำบาป à partir de mauvaises actions.

 tam boon / ทำบุญ

Parmi les choses qui sont considérées comme vertueuses afin d’accumuler du bon karma, on trouve : les chants religieux, le partage avec un moine, les dons de toutes sortes, la méditation et le fait de prendre soin des animaux souffrants.

Les animaux qui souffrent sont particulièrement intéressants car ce sont d’anciennes âmes  qui ont eu une vie passée avec beaucoup de mauvais karma (tam bap/ ทำบาป).

Une femme donnant une offrande à un moine bouddhiste

tam bap / ทำบาป

Les fantômes, les esprits (Phi/ ผี) sont considérés comme des personnes qui ne savent pas où aller après la mort, qui sont perdues ou qui n’ont pas fait assez de bonnes actions (tam boon / ทำบุญ) pour s’incarner dans une nouvelle vie. C’est pourquoi vous verrez souvent les thaïlandais faire des offrandes (tam boon/ ทำบุญ) aux fantômes et aux esprits pour les aider à trouver leur voies. Lorsque les occidentaux prient, ils pensent généralement aux vivants, mais les Thaïlandais, comme dans beaucoup de cultures asiatiques, n’oublient pas d’inclure les morts.

 Verser de l’eau – grouat nam / กรวดน้ำ

Lorsque les Thaïlandais prient (Pae met-ta/ แผ่เมตตา), c’est pour répandre de la bonté et de la générosité aux personnes qu’ils aiment, vivantes ou décédées.

Tout comme nous, occidentaux, lorsque nous prions, nous disons “amen” pour conclure notre prière, les thaïlandais eux, versent de l’eau (grouat nam/ กรวดน้ำ) sur une statue de bouddha.

Laisser un commentaire

MENU DE LA BOUTIQUE

Catégories