Krasue, un esprit vengeur et féministe

Le prochain fantôme Thaïlandais est la très redoutée Phee Krasue. Les histoires et les traditions qui entourent ce fantôme particulier ne sont cependant pas confinées à la Thaïlande. Cette représentation porte des noms différents à travers l’Asie : Krasue en Thaïlande, Nieng Arp au Cambodge, Penanggalan en Malaisie, Kuyang en Indonésie, Manananggal aux Philippines, et ressemble également beaucoup à Nukekubi au Japon.

C’est l’un des fantômes thaïlandais les plus craints. Pendant la journée, ce fantôme féminin apparaîtra comme n’importe quelle autre personne “normale”. Elle a des amis, flirte avec des hommes, etc. Et elle est très jolie. Le seul indice, c’est qu’elle ne mange pas, et trouve toujours des excuses pour expliquer pourquoi elle ne mange pas. Mais la nuit, sa tête et ses vertèbres, ainsi que ses entrailles et organes internes, se séparent de son corps et flottent à la recherche de viande crue à manger. Elle est considérée comme un fantôme très puissant, et peut parfois avoir une aura rouge rayonnante autour d’elle. Le côté amusant c’est que puisqu’elle n’a pas de mains pour s’essuyer la bouche après avoir mangé, elle va flotter autour de vos vêtements (qui sont suspendus toute la nuit pour sécher) et les tacher de sang provenant de sa bouche.

Krasue, le fantome

L’image horrible de la tête désincarnée de Krasue est fermement ancrée dans la psyché asiatique, mais ses origines sont sombres. La première d’entre elles pourrait être une princesse khmère cambodgienne condamnée par son mari aristocratique à être brûlée pour sa liaison avec un soldat. Son seul salut contre l’oppression d’une société patriarcale a été d’avoir été victime d’un sort de magie noire, qui lui a permis de maintenir en vie ses seuls restes non brûlés : sa tête et ses viscères.

illustration de Phee Krasue

D’autres versions disent que la Krasue a vécu une vie antérieure pécheresse et qu’elle est revenue en tant que fantôme, maudite, pour souffrir d’une faim extrême et manger de la viande crue et pourrie ainsi que d’autres morceaux de nourriture délicieusement dégoûtants tels que les matières fécales et les entrailles des mères et des enfants.

L'esprit Krasue

On peut l’accuser de déviance et de sorcellerie, et se moquer de sa faim morbide pour la chair et les excréments, mais dans un monde où le corps féminin peut parfois devenir un handicap, Krasue est surtout un esprit libéré. C’est l’antithèse de la mère attentionnée, de l’épouse fidèle ou de la fille docile, qui en a assez de suivre les règles. Elle représente en quelque sorte, la vengeance des femmes abusées.

Tout comme notre précédente histoire de Mae Nak, la légende de Krasue a été représentée dans plusieurs films, chacun avec sa propre interprétation de l’histoire.

Vous pouvez d’ailleurs regarder l’une de ces versions sur Netflix en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://www.netflix.com/th-en/title/81093122


Découvrez également la légende de Phee Mae Nak

Restez en contact avec Kaomoon en suivant notre page Facebook.

Laisser un commentaire

MENU DE LA BOUTIQUE

Catégories