Kuman Thong ou les bébés fantômes

Nous avons découvert précédemment des fantômes effrayants tels que celui de Mae Nak ou Phi Krasue, et cette fois je vais vous parler d’un mignon petit garçon appelé Kuman Thong. Le nom “Kuman Thong” signifie “le garçon en or” et comme vous pouvez le deviner, les Thaïlandais donnent à ce petit enfant fantôme une place de choix dans les sanctuaires en croyant qu’il les aidera pour les questions d’argent.

Mais son aide a un prix. Si vous avez choisi de faire venir Kuman chez vous, vous avez accepté la responsabilité de vous occuper de lui. Si un enfant négligé peut piquer une crise, imaginez s’il s’agit d’un fantôme ? Comme beaucoup de choses spirituelles en Thaïlande, Kuman Thong semble être un mélange de vérité et de superstition.

Histoire de Kuman Thong

L’origine de Kuman Thong est sinistre et tabou, l’art de la magie noire dans sa forme la plus sombre. Pour fabriquer un Kuman Thong, il faut d’abord retirer chirurgicalement un fœtus mort-né du ventre de sa mère. Une cérémonie doit ensuite être effectuée par une personne bien formée aux anciens secrets de la nécromancie animiste thaïlandaise. Dans un cimetière, la nuit, le foetus est rôti à sec sur un feu pendant que la nécromancienne chante les mantras nécessaires et ainsi, les incantations secrètes permettront de lier l’esprit de l’enfant mort-né à son commanditaire. Une fois séché, le cadavre est recouvert de laque et de feuilles d’or, d’où le nom de Kuman Thong.

De nos jours, les véritables Kuman Thong ont été remplacés par des statues symboliques représentant un jeune garçon en tenue traditionnelle de l’ère Ayutthaya. Kuman est coiffé d’un petit chignon et tient un petit sac d’or.

Comment conserver la connexion avec Kuman ?

Pour avoir un Kuman Thong chez soi, il faut lui installer un petit sanctuaire, ensuite c’est un peu comme adopter un nouvel enfant. Certains thaïlandais pensent que Kuman peut accorder des faveurs à son maître, mais seulement s’il est heureux et si ce n’est pas le cas, il peut y avoir des effets secondaires non voulus.

Pour s’occuper de Kuman, il faut lui donner à manger et à boire tous les jours. Il aime le sucré comme la plupart des petits garçons. Les bonbons, biscuits et autres en-cas sont donc considérés comme de bonnes offrandes. Pour les boissons, il aime exclusivement le Nam-daeng qui est une sorte de boisson sucrée faite avec un colorant et un arôme artificiel rouge Au lieu du Nam-daeng traditionnel, le Red Fanta est aussi acceptable.

Tous les dieux et les esprits de Thaïlande semblent apprécier cette boisson rouge sucrée, qui est devenue, je suppose, un substitut à l’époque bouddhiste, des offrandes de sang faites dans le passé.

Comme Kuman est un enfant, il est également très courant que les gens lui offrent des jouets pour qu’il joue avec. Tout comme un vrai enfant, Kuman a besoin d’attention. Vous devez reconnaître sa présence, lui parler, etc. et il sera alors gentil et vous aidera. Sinon, il risque de vous jouer des tours. On rapporte souvent que les personnes qui gardent Kuman à la maison font des choses étranges, comme entendre des rires d’enfants ou des bruits de petits pas qui courent partout comme si un enfant jouait. D’autres signes type “poltergeist” peuvent se produire, comme des portes qui semblent s’ouvrir ou se fermer d’elles-mêmes et d’autres objets qui se déplacent.

Vous ne pouvez pas vous débarrasser d’un Kuman Thong une fois que vous l’avez déjà eu – ce serait chercher les ennuis. Au lieu de cela, vous êtes censé emmener un Kuman non désiré dans un temple, où un certain type de rituel peut être effectué pour vous libérer de ce fardeau.

Le côté obscur de l’engouement pour Kuman

La grande majorité des Kuman Thong que vous voyez sont des statues en plastique ou en bois. Diverses petites amulettes en métal qui invoquent le pouvoir du Kuman Thong sont également très populaires. Mais le côté sombre de la popularité de Kuman est qu’il existe toujours un marché noir pour le type original de Kuman fabriqué à partir d’un fœtus mort-né ou avorté.

En mai 2012, un citoyen britannique né à Taiwan a été arrêté à Bangkok avec six cadavres de bébés humains couverts d’or dans ses bagages. Il les avait achetés en Thaïlande et avait l’intention de les revendre à Taïwan pour faire des bénéfices.

En 2010, le Wat Phai Ngoen à Bangkok a été le théâtre d’une découverte brutale lorsque 348 fœtus avortés ont été trouvés sur place. Le temple aidait à se débarrasser des corps provenant de cliniques d’avortement illégales, et on pense que certains auraient été vendus à des adeptes de la magie noire.

Restez en contact avec Kaomoon en suivant notre page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU DE LA BOUTIQUE

Catégories