les sak yant thailandais

Les quatre éléments – Les origines

Partout dans le monde par le passé, les cultures ont développé des systèmes magiques basés sur les quatre éléments qu’elles croyaient constituer les propriétés physiques du monde. Il s’agit, de la terre, de l’air, du feu et de l’eau

Tout dans la nature était fait d’une combinaison de terre, d’eau, d’air et de feu.  La tradition indienne suit cette croyance, puis ce fut le tour des Grecs et eux-mêmes influencèrent plus tard l’empire khmer. L’empire a été dissous dans ce qui est maintenant connu comme la Thaïlande et le Cambodge.  Le bouddhisme a fait son chemin dans l’empire khmer et un cinquième élément fut ajouté : l’esprit de Bouddha.

les 4 éléments
eau – terre – air – feu
TATOUAGES, LES 5 MEILLEURS SALONS DE BANGKOK

Les origines des Sak Yant

Pendant des centaines d’années, les guerriers thaïlandais et khmers étaient connus et craints pour leurs marques magiques tatouées sur leur peau. Ces marques étaient un mélange de psaumes et de prières bouddhistes, de sorts chamaniques et de sorcellerie qui avaient survécu à la transition religieuse de l’ère pré-bouddhiste.

Depuis l’époque du roi Naresuan, à l’âge d’or d’Ayuttaya, les soldats thaïlandais n’ont pas seulement cherché la protection du pouvoir de Sak Yant, mais aussi le port et la prière des amulettes. Pendant la deuxième guerre mondiale, la guerre de Corée et la guerre du Vietnam, les soldats thaïlandais étaient surnommés “Tahan Phi” (les soldats fantômes) par les forces alliées en raison de leurs tatouages et amulettes Sak Yant.

Encore aujourd’hui, beaucoup de boxeurs de Muay Thai (“Nak Muay”) recherchent les pouvoirs magiques qui leur sont accordés par les tatouages Sak Yant.

Qu’est-ce qu’un tatouage Sak Yant dans le monde d’aujourd’hui ?

Un Yant est un dessin géométrique sacré qui fournit des pouvoirs de protection et diverses bénédictions à travers des psaumes bouddhistes et des formules magiques. Les psaumes bouddhistes écrits en thaï ou en khmer autour du yant sont connus sous le nom de “Khata”.  Un Khata est aussi connu sous le nom de “Mantra” dans un autre sens, le mot Mantra est un mot sanskrit qui signifie “Prière”.

Tatouage thailandais . sak yant
Image parigormattio de Pixabay

Le tatouage Sak Yant s’est enraciné dans la culture thaïlandaise comme un moyen de se protéger et d’avoir de la chance grâce au côté mystique des philosophies traditionnelles et de l’influence bouddhiste. Habituellement, le moine ou l’Ajarn qui réalise le Sak Yant a étudié le côté magique des anciennes traditions et incorpore des charmes et des bénédictions magiques en plus de la conception du Sak Yant lui-même.  Ces enseignements supplémentaires datent de l’ère pré-bouddhiste et, bien qu’ils ne fassent pas strictement partie du bouddhisme, ils font partie de la culture traditionnelle de la Thaïlande.

Les 3 principaux Sak yant sont les suivants :

1) Hah Taew

Hah Taew signifie 5 lignes, le yantra à 5 rangs représente 5 yantras ou sorts magiques. Les Yants sont des chants, qui sont répétés encore et encore pour invoquer un état de l’esprit qui permet de créer des sorts magiques. Chacun de ces Hah Taew sont uniques.

  • La première rangée prévient les punitions injustes et se penche en votre faveur lorsque vous etes dans une periode un peu trouble, nettoie les esprits indésirables et protège l’endroit où vous vivez.
  • La deuxième rangée inverse et protège contre les mauvaises prédictions et la mauvaise fortune.
  • La troisième rangée vous protège de l’utilisation de la magie noire et de tous ceux qui tentent de vous maudire.
  • La quatrième rangée dynamise votre chance, votre succès et votre fortune dans vos ambitions futures et votre style de vie.
  • La cinquième rangée est de gagner du charisme et de l’attirance pour le sexe opposé.

2) Gao Yord

La conception de base du Gao Yord représente les neuf sommets de la mythique montagne des Dieux, le Mont Meru. Selon la mythologie hindoue, le Mont Meru est la demeure du Seigneur Brahma ainsi que d’autres divinités. Dans la mythologie bouddhiste, le Mont Meru est connu sous le nom de Sumeru.

3) Paed Tidt 

Littéralement traduit par huit directions, ce sak yant yant ressemble à une boussole avec ses huit points cardinaux. Ce yantra offre une protection pour les voyageurs, chaque point étant gardé par une incarnation de Bouddha.

design de Sak Yant

D’autres dessins Sak Yant plus complexes et compliqués, comme les animaux et la géométrie sacrée, sont considérés comme des talismans pour les croyants plus sérieux et dévoués.  Si vous êtes un occidental à la recherche de votre premier Sak Yant, 95% du temps ce sera un de ces 3 modèles ci-dessus.

Apprendre l’art du Sak Yant

Un maître Sak Yant doit avant tout apprendre le pali, la langue bouddhiste sacrée, l’alphabet khmer ancien, les motifs yantra et les chants de bénédiction qui vont avec.  

Ce n’est seulement qu’apres de nombreuses années d’études qu’un moine pourra realiser des créations uniques de Sak Yant, personnellement adapté a chaque individu. C’est aussi la raison pour laquelle un magasin de tatouage, n’est pas le meilleur endroit pour en obtenir un, car ils ne font que copier un motif existant déjà. La plupart du temps, ne connaissant ni la langue, ni l’alphabet, le sak yant réalisé n’aura aucune signification.  

Connaissez-vous les Ruesi ?

Le Ruesi est une personne très spéciale qui était à l’origine un ancien devin ou guérisseur. Ces personnes remontent à l’époque pré-Bouddha, à l’époque brahmanique, et on disait qu’ils possédaient la capacité de parler aux dieux. On disait qu’ils avaient beaucoup d’autres capacités, comme quitter leur corps, prévoir l’avenir, guérir avec des plantes forestières, parler avec des animaux et pratiquer certaines formes d’alchimie. Il y a quelques mentions dans les canons bouddhiques que le seigneur Bouddha était en fait un Ruesi, du plus haut niveau, avant qu’il n’ait réalisé que cela ne lui permettrait pas d’atteindre le Nirvana.

Statue de moine hermite - un ruesi
photo by takeaway

Les Ruesi étaient pour la plupart isolés de la population générale, vivant au plus profond des forêts, passant leur temps en méditation profonde ou préparant des potions pour guérir.

Pour se développer spirituellement, ils se punissaient physiquement et mentalement, au point de développer des pouvoirs spirituels supérieurs. On croit que les Ruesi ont compilé les Védas sacrés de la religion hindoue et ce sont ces Védas que la religion brahmane (en brahmane thaï) détient comme base de toute connaissance. A cette époque, le brahmanisme était la religion principale d’une région qui comprenait l’Inde et le Népal. Le savoir des Védas sacrés était exclusif aux Ruesi et ils ont transformé ce savoir et ce pouvoir en inscrivant des Yantras, des dessins sacrés qui pouvaient puiser dans des pouvoirs cachés.

Sak yant sur tissu, un yantra
Yantra thai

A cette époque, les Yantras se présentaient sous la forme d’un morceau de tissu ou même d’une chemise, à porter pour se protéger. On les gardait à la maison pour éloigner les esprits indésirables. Ces Yants (dessins géométriques sacrés) ont été incorporés dans la culture khmère et les cultures suivantes lors de la formation du Siam, puis de ce qui est maintenant connu sous le nom de Cambodge, Vietnam et Laos.

Les 3 parties du tatouage Sak Yant

  • La conception

Ceci est la photo ou le dessin du Sak Yant.  Bien que tous les Sak Yants viennent avec leur propre signification implicite au design, si vous aimez un certain design, il peut être utilisé puis modifié pour y inclure des bénédictions personnalisées.

  • Le Kata

Il inclut les sorts magiques dans l’esprit du maître Sak Yant lorsqu’il crée le Sak Yant.  Le maître récite des prières spéciales pendant qu’il applique le dessin pour qu’il soit rempli avec l’intention désirée du dessin final. Le kata comprend également le texte écrit autour du Sak Yant. Ce texte est généralement présenté de manière incorrecte dans les images dessinées que vous trouvez en ligne puis sont corrigées par le Maître.  

  • La bénédiction donnée

La bénédiction finale donnée à la fin du processus Sak Yant.  Des intentions et des désirs particuliers peuvent être demandés à cet effet. Par exemple, vous pouvez obtenir un Sak Yant à cinq lignes et demander la prospérité financière avec la bénédiction.

Tatouages bouddhistes

Beaucoup de touristes qui se rendent en Thaïlande se rendent compte que le pays est un endroit aussi bien que n’importe quel autre pour obtenir un nouveau tatouage. D’une part, il est souvent moins cher de se faire tatouer en Thaïlande et d’autre part, c’est vrai que c’est excitant d’obtenir un nouveau tatouage à l’étranger.

Cela dit, il y a eu un certain nombre d’incidents où des étrangers se sont fait tatouer et ont, par inadvertance, offensé plus d’un habitant. Pourquoi en est-il ainsi ?

Le bouddhisme est largement pratiqué en Thaïlande, et l’une des rares choses que les touristes semblent se faire tatouer sur eux-mêmes est une image du Bouddha. Pour éviter d’irriter leur pays d’accueil, les visiteurs doivent tenir compte de quelques éléments.

En Thaïlande, la tête est considérée comme la partie la plus sacrée du corps et les pieds comme irrespectueux. C’est pour cette raison que toute personne se faisant tatouer un tatouage bouddhiste devrait y réfléchir à deux fois avant d’obtenir un tatouage en dessous de la ceinture – cela pourrait être considéré comme très offensant.

Le ministère thaïlandais de la culture est même allé jusqu’à créer des directives dans l’espoir d’interdire aux salons de tatouage d’utiliser des images sacrées pour le bouddhisme.

Affiche pour le respect de l'image de bouddha

Il en est de même avec les Sak yant, certains thaïlandais pourraient être choqués de voir des touristes manquants de respect envers leurs religion et leurs croyances.  

Si vous souhaitez aller vous faire faire un tatouage traditionnel, cliquez-ici

Restez en contact avec Kaomoon en suivant notre page Facebook.

12goasia

12Go Asia est le meilleur moyen de réserver en ligne et à l’avance des billets de train, de bus, de ferry, de transfert et de vol.

Et vous ? Vous en pensez quoi ?