Mekong cambodge eau boueuse

Le Cambodge suspend la construction de barrages sur le Mékong

Le Cambodge a annoncé qu’il allait suspendre le développement de nouveaux barrages hydroélectriques sur le Mékong pour la prochaine décennie. Un haut responsable cambodgien a fait cette annonce alors que le Cambodge revoit sa politique de développement de l’énergie solaire ainsi que du charbon et du gaz naturel.

Le Mékong déssert quelque 60 millions de personnes et traverse six pays : la Chine, le Myanmar (Birmanie), la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam. Les écologistes avertissent que davantage de barrages dans le fleuve nuiront à la pêche et à l’agriculture le long du Mékong inférieur (Cambodge et Vietnam).

La décision du Cambodge fait du voisin lao, qui a ouvert deux nouveaux barrages sur le Mékong au cours des 6 derniers mois, le seul pays du bassin du Bas-Mékong à planifier la production d’énergie hydroélectrique.

Le directeur général de l’énergie du ministère des Mines et de l’Énergie du Cambodge a déclaré que le gouvernement suivait une étude d’un consultant japonais recommandant au Cambodge de répondre à ses besoins énergétiques d’une manière différente.

«Selon l’étude, nous devrions développer le charbon, le GNL, les importations en provenance des pays voisins et l’énergie solaire. Dans ce plan décennal, de 2020 à 2030, nous n’avons pas l’intention de développer un barrage traditionnel.»

Le Cambodge avait précédemment annoncé des plans pour deux barrages, mais les deux projets sont maintenant suspendus. De l’autre côté de la frontière au Laos, l’électricité du nouveau barrage de Don Sahong a commencé à alimenter le réseau du Cambodge en janvier.

L’augmentation de la demande a été alimentée par un boom de la construction accompagnant les investissements chinois l’année dernière, ce qui a entrainé au Cambodge les pires pannes d’électricité depuis des années. Les responsables affirment que la pénurie était due à de faibles niveaux d’eau dans les barrages hydroélectriques, en partie à cause de nouveaux barrages chinois en amont.

Le Cambodge utilise actuellement l’hydroélectricité de manière importante, représentant environ 48% de la production nationale d’électricité selon le service public Electricité du Cambodge. La demande augmentant rapidement, le Cambodge a dû importer environ 25% de son électricité l’année dernière ; la plus grande partie étant fournie par le Vietnam et la Thaïlande, selon les statistiques du service public.

Source : Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU DE LA BOUTIQUE

Catégories