Earth, un orphelin talentueux qui peint pour realiser son rêve

Un adolescent talentueux, dans le nord-est du pays, s’est mis à peindre des paysages de sa région et à les vendre pour payer ses frais d’université. Krittamet Saisaen, 18 ans, surnommé “Earth”, rêve de devenir architecte, mais les frais d’étude prohibitifs le mettent hors de sa portée.

Earth vit dans la partie rurale du sous-district de Phimun avec ses grands-parents agriculteurs Direk Phu-uad, 77 ans, et Fong Phu-uad, 75 ans. La mère de Earth est morte il y a trois ans, et son père les a abandonnés, lui et son jeune frère, les laissant sous la garde des grands-parents.

Pendant que leur mère était malade à l’hôpital, Earth et son frère passaient du temps à l’école en alternance avec le temps passé à s’occuper d’elle. Afin d’assurer un revenu supplémentaire à leur ménage appauvri, Earth s’est tourné vers son amour d’enfance pour le dessin, en commençant par vendre des dessins à ses voisins,  pour seulement 20 à 50 bahts.

Depuis que la pandémie de COVID-19 a mis fin à la fréquentation de l’école, il est resté à la maison à vendre des tableaux. Mais sa passion pour l’avenir est d’être architecte.

Earth a recherché sur Google les frais de scolarité de l’école de son rêve – 60 000 bahts pour le premier trimestre à l’Institut des arts Arsom Silp de Bangkok, qui exige 10 trimestres pour obtenir un diplôme. Son rêve était tout simplement trop cher pour une famille d’agriculteurs.

A lire aussi : LES DOODLE DE GOOGLE RENDENT HOMMAGE AUX CÉLÉBRITÉS THAÏLANDAISES

“Je n’aurais pas eu l’argent pour aller à l’école, à moins que mes grands-parents ne vendent leurs terres agricoles, le dernier actif de notre famille. Je ne les laisserai pas la vendre car j’aime la nature et j’aime la terre”, a-t-il déclaré. “Bien que j’aie mes rêves, si je ne peux pas aller à l’école, je peux laisser tomber”.

L’adolescent affirme qu’un prêt étudiant est également hors de question car il ne peut pas se permettre de rembourser. Il s’en remet plutôt à son talent de peintre, disant qu’en plus des paysages, il peut produire des natures mortes comme des fleurs et d’autres objets, mais qu’il ne sait pas faire de portraits.

Grâce à la couverture médiatique de ces deux derniers jours, Earth a reçu de nombreuses commandes. Earth cherche maintenant à utiliser sa renommée nouvellement acquise pour aider la planète qui porte son nom.

“Peut-être que les gens ont pitié de moi, parce qu’ils ont entendu parler de mon histoire. Mais je veux aussi soulever la question de l’environnement, j’aimerai mettre l’accent sur ce point. Il y a tellement de problèmes dans ce domaine, la déforestation, la pollution par les déchets, le brûlage des déchets, les engrais chimiques. Le problème concerne à la fois l’environnement et l’art. Je veux que les enfants prennent soin de la nature et de l’environnement”.

Si vous souhaitez soutenir Earth et lui acheter une ou des œuvres, vous pouvez le contacter via sa page Facebook.

Source : Blockdit

Restez en contact avec Kaomoon en suivant notre page Facebook.

Laisser un commentaire

MENU DE LA BOUTIQUE

Catégories